photo detail

Aîné de sa fratrie, Jeisson Vargas est élevé par sa mère de 15 ans et ses grands-parents à Recoleta. Dès son plus jeune âge, il tape dans ses premiers ballons à l’école Recoleta Chacabuco et rapidement son avenir semble tracé, Francisco Chamaco Valdés lui prédisant qu’il deviendra joueur professionnel lorsqu’à 12 ans, il entre au centre de formation de la Católica. Avec ses amis Jaime Carreño et Carlos Lobos, Vargas permet aux jeunes Cruzados de remporter un premier trophée, la Copa Danone, battant en finale l’Universidad de Chile, très vite, la Católica mesure l’étendu du talent de son nouveau joyau. Alors elle le couve. Il participe à une compétition internationale organisée par son club, termine meilleur buteur du tournoi et, à 17 ans, attire le regard de Mario Salas, entraîneur de l’équipe première. Il fait alors son apparition chez les pros qui lui offrent rapidement un premier contrat. La fusée Vargas est lancée. Sa deuxième saison est celle de la révélation. Vargas participe à 20 matchs de championnat, marque à 8 reprises et est l’un des moteurs de l’attaque d’une Católica qui décroche le Clausura après avoir perdu l’Apertura d’un fil. Dans le même temps, avec les u20, alors dirigés par Nicolás Córdova, il remporte le Torneo L’Alcúdia 2015 qui les met aux prises avec les canteras de clubs comme l’Atlético de Madrid, qu’il permet de faire tomber en finale, terminant meilleur buteur du tournoi. Il n’en faut pas plus pour que la nouvelle pépite du foot chilien ne vienne faire ses premiers pas en sélection majeure. Appelé par Juan Antonio Pizzi lors des éliminatoires pour la Coupe du Monde face à l’Argentine et au Venezuela, il n’entre pas encore sur le terrain mais s’en approche de plus en plus.

Au Chili, le nom de Jeisson Vargas est synonyme de danger. Rapide, technique, capable de frapper dans n’importe quelle position, il fait partie de ces joueurs qu’il ne faut pas laisser se lancer, qu’il faut constamment tenir à l’œil. A tout juste 18 ans, il est déjà convoité par bien des clubs européens, les médias allemands, qui l’envoyaient il y a quelque mois au Borussia Dortmund lui ont déjà trouvé un surnom : le Xhaqiri chilien.

Jeisson Vargas

Date de naissance : 15 / 09 / 1997  

Lieu de naissance : Santiago, Chili 

Club : Universidad Católica

Prix : ≃  3 500 000 €

Vidéo

Tags

RelatedPhotos

Comments: 0
Added:LeCSA
Comments: 0
Added:LeCSA
Comments: 0
Added:LeCSA
Comments: 0
Added:LeCSA
Comments: 0
Added:LeCSA
Comments: 0
Added:LeCSA
Comments: 0
Added:LeCSA
Comments: 0
Added:LeCSA
Comments: 0
Added:LeCSA
Comments: 0
Added:LeCSA